DENIAL



« DENIAL » est une série de 27 ferrotypes, collodion humide positifs sur aluminium, pièces uniques, réalisés à la chambre grand format 20x25.

« Il s'agit ici d'un regard sur la difficulté des femmes à se voir dans le miroir telle qu’elles sont et à s’accepter.

Ces images évoquent aussi la lourdeur des dictats de beauté imposés et interrogent sur ce qui rend l’appréciation de sa propre apparence si ardue.

La ligne directrice que j’ai voulu mettre en avant est une proposition de questionnement pour tous les regardeurs, hommes ou femmes sur la gestion de notre perception de notre image et la possibilité ou pas de se libérer d’un jugement sur soi, que ce soit le notre propre, de la part d’autrui ou en comparaison à un.e tiers.ce.

Le choix d’un seul et même modèle a pour but de rendre symbolique l’identité de la personne concernée et de permettre de s’émanciper d’une possible interprétation de cette réflexion sur une identité propre plutôt qu’à une tendance psychologique concernant tout homme ou femme dans nos sociétés moderne.

La modèle en se mettant à nue, s’est imprégnée des réflexions abordée dans la série et a véritablement participé à l’exploration de ce sujet sensible.

Un texte écrit sur cette série de l’écrivaine Adeline Fleury, des lectures sonores et une performance en vidéo peuvent accompagner les photographies dans scénographie à élaborer pour leur exposition. »

_Melanie-Jane Frey




///English statement

“Denial” is a series of 27 tintypes, positive wet collodion on aluminium, unique pieces, made in the 20x25 large format camera.

"This is a look at how difficult it is for women to see themselves in the mirror as they are and to accept themselves.

These images also evoke the heaviness of imposed dictates of beauty and question what makes it so difficult to appreciate one's own appearance.

The guideline that I wanted to put forward is a proposal for all viewers, men or women, to question the management of our perception of our image and the possibility or not to free ourselves from judging ourselves, whether it be our own, from others or in comparison with a third party.

The choice of one and the same model is intended to make the identity of the person concerned symbolic and to allow emancipation from a possible interpretation of this reflection on one's own identity rather than a psychological tendency concerning any man or woman in our modern societies.

The model, by getting naked, has impregnated itself with the reflections addressed in the series and has truly participated in the exploration of this sensitive subject.

A text written on this series by writer Adeline Fleury, sound readings and a video performance may accompany the photographs in the scenography to be developed for their exhibition. »

_Melanie-Jane Frey